Ces personnes qui blessent …

Aujourd’hui j’ai enfin pu souffler, je me suis sentie moins oppressée, j’ai été cajolée. Aujourd’hui aurait put être une journée parfaite si…

Aujourd’hui, le soleil était de la partie, favorisant une ambiance plutôt sereine, des conversations diverses et variées … mais surtout une que je n’aurais peut être pas dû aborder. Je ne sais pour quelle raison, j’en suis venue à aborder le sujet de la dépression. Quelle fut ma stupeur quand j’entendis ces quelques paroles «  De toute façon, les dépressifs ne font rien pour s’en sortir, ils exagèrent leur situation, c’est de leur faute  » … Bien évidemment j’ai rétorqué mais je me suis vite rendue compte que c’était cause perdue !!!

Comment peut-il y avoir des personnes si froides, injustes, insensibles ?! Comment peut-on dire ce genre de choses sans se renseigner un tant soit peu sur la cause ?! Comment peut-on réagir ainsi sachant que je suis passée et passe encore par ça ?! Comment ma propre sœur peut-elle être aussi différente de moi ?!

C’est bien avec ce genre d’attitudes, de pensées et de réflexions que les choses ne peuvent avancer, que les personnes se referment sur elles-mêmes et prennent peur d’affronter le regard extérieur. C’est à cause de la stupidité humaine que tellement de choses ne tournent plus rond…

Aujourd’hui je me suis à nouveau rendue compte qu’entre elle et moi rien ne sera plus comme avant. Aujourd’hui je me suis rendue compte que le regard ou les paroles de ma famille ne m’influenceront plus et ne doivent plus autant me toucher. Aujourd’hui malgré cette parenthèse, j’ai pu me retrouver.

Publicités

5 réflexions sur “Ces personnes qui blessent …

  1. C’est une bonne chose en soit. Ca te permettra j’espère, dans un futur proche, de te faire confiance et de trouver une autre personne pour aborder ce problème.
    J’ai souvent peur aussi d’être qualifiée de « dépressive » parce que j’ai justement peur qu’on me dise que je ne fais rien pour aller mieux. C’est un état si particulier, si fragilisant.
    Mais la première chose pour t’en sortir, c’est de couper les liens destructeurs et ne t’entourer (ou faire le maximum pour, en tout cas) que de personnes qui peuvent, soit comprendre, soit t’aider, te faire remonter la pente et non te bousiller plus.
    Garde en tête que le soleil était là et que c’était presque une journée parfaite.
    La prochaine sera la bonne =)

  2. Tant qu’on est pas vraiment passé par la dépression, je ne crois pas qu’on puisse véritablement la comprendre. Les films ou documentaires ne sont en plus pas là pour arranger les choses, vu les images qu’on diffuse sur ces personnes. Toutes au RSA ou chômage, à rien glander de leur vie, à pleurer et bouffer toute la journée. Putain, mon con si tu savais à quel point c’est faux… Beaucoup de personnes victimes de cette maladie sont à première vue des personnes actives, qui ont des amis et de la famille, un boulot et des loisirs, mais qui, pour une raison quelconque touchent le fond et sentent leur énergie diminuer jour après jour au point de ne plus pouvoir affronter le lendemain …
    Maintenant je ne dis plus rien quand j’entends ce genre de discours. Rira bien qui rira le dernier. Une dépression peut toucher n’importe qui et à n’importe quel moment de la vie …

  3. C’est dur quand même, surtout venant de sa propre soeur j’imagine. Perso j’ai du mal à comprendre que l’on puisse davantage enfoncer quelqu’un que l’aider à remonter la pente. Puis tellement de gens ont des a priori sur tout, c’est débile. Au final parfois s’éloigner de certaines personnes et/ou de leur jugement est libérateur.

  4. La dépression ne se voit pas. Ou plutôt, elle est perçue comme de la paresse puisque nous ne trouvons plus aucune envie ni énergie de sortir du lit et sourire. Beaucoup trop de monde font cet amalgame. Je le sais car moi aussi, j’ai eu droit durant des mois à ce genre de réflexions (bon, en même temps, j’étais dépressive mais refusais de prendre des médocs donc ça n’aidait à ce que les autres comprennent ma maladie).

    Quant à cette ex-meilleure amie, bien entendu, plus ne sera comme avant. Mais à toi de voir si tu dois t’accrocher à la nostalgie de votre amitié, ou vous quitter pour que tu ailles mieux…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s