Dire Au Revoir … ou Adieu

Hier soir j’ai appris que la mère d’un de mes proches était entré à l’hôpital et risquait de ne pas s’en sortir. Cette nouvelle m’est tombée dessus comme une masse. Non pas du fait d’apprendre cette triste nouvelle (même si oui quand même hein, je ne suis pas sans coeur) mais plutôt car ce fameux proche est en conflit avec sa mère depuis des années et ne lui parlait donc pas…

Et maintenant ?! Va t-il aller la voir ?! Que ressent-il exactement ?! Tout un tas de questions me sont venues à l’esprit. Puis j’ai évidemment pensé à toi Ingrid.

Lui, ce proche, a décidé de ne pas aller la voir, qu’il ne bougerait pas. Comment peut-on rester « de marbre » quand sa propre mère est en fin de vie ?!? Cela m’est inconcevable. Enfin… J’ai tout de même essayé de me mettre à sa place, de me mettre à ta place Ingrid. Et oui, je vous comprends. Après avoir souffert autant de la part de sa propre mère, même si une telle nouvelle nous touche un minimum, il est difficile de faire un pas alors que cette même personne n’a rien fait pour nous pendant des années. Quand une mère a rejeté le sang de son sang…

Mais même sachant que ce sont ces derniers jours ?!
Que ressent-il ?!

Nous n’avons pas tous les mêmes expériences, les mêmes familles, les mêmes ressentis. Je ne sais absolument pas comment je réagirais à sa place. Surtout que ma famille compte tellement pour moi. Mais la vie est ainsi. Cruelle parfois avec ceux qui ne le méritent pas. Si courte aussi qu’il ne faudrait pas la gâcher inutillement et ne surtout pas oublier de dire ce que vous pensez et ressentez à ces personnes qui comptent ou qui font simplement partie de votre vie.

Hier soir je me suis couchée le coeur lourd.
Hier soir je n’avais qu’une envie … être avec mes parents…

mort, sentiments, vie

Publicités

3 réflexions sur “Dire Au Revoir … ou Adieu

  1. A reblogué ceci sur ENTRE VOUS ET MOIet a ajouté:
    Tu as super bien répondu à ton interrogation en précisant qu’il faut dire à nos proches que nous les aimons et ce que nous ressentons pour eux… Quand quelqu’un nous a fait du mal ou nous a abandonné, on ne ressent souvent que de l’amertume envers elle ou du ressentiment ou bien tout simplement plus rien, ni bien, ni mal. Alors à quoi bon aller rencontrer cette personne sur son lit de mort pour lui en parler. Peut-être est-ce aussi une forme de respect que de ne pas y aller… Envers soi du moins.

    On y va quand on croit que ça aidera la personne de partir en paix ou encore pour nous aider nous-même à faire la paix en nous. Mais quand on ne sent pas la force de passer à travers cela, on n’y va pas. On se dit pourquoi, à quoi bon… Ce n’est pas la situation idéale mais il vaut mieux écouter son cœur que sa tête dans ce genre de situation je crois.

    Est-ce de l’égoïsme ou bien de l’auto protection ? Quelque part entre les deux je pense. Être abandonné par un parent laisse des blessures qui sont longues et pénibles à soigner.

  2. Je pense que si j’étais dans le cas j’irais la voir à l’hôpital….parce qu’après tout ce qu’il nous reste c’est bien souvent des regrets, et c’est un peu notre « dernière chance »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s