Réseaux sociaux, amicaux, pro …

J’adore les réseaux sociaux, c’est une réalité.. Instagram et Twitter étant mes chouchou du moment (Facebook et Snapchat étant également sur mon Android)… cependant je n’en suis pas addict et je peux facilement m’en passer…

Quand je vais chez mes parents par exemple, étant donné que ma connexion y est limitée, je me limite également profitant pour me ressourcer loin de tout et zieutant mes applications favorites que de temps en temps… Quand je passe un moment/journée/soirée avec des amis j’en fais de même, profitant du contact humain réel et ne sors mon téléphone que pour regarder si j’ai loupé un appel/message important laissant de côté les réseaux sociaux…

Par contre, il est certain que lorsque je m’ennuie ou que je suis devant une émission inintéressante, mon téléphone n’est jamais loin et je surf systématiquement…

Au boulot également, je profite de mes pauses pour jeter un coup d’oeil rapide sur mes messages mais également sur Twitter ou Facebook, juste pour couper avec le travail/les collègues qui sont parfois stressant et/ou insupportables.

Mais voilà… ceci ne plaît pas à toutes…   Nous devrions donc passer 8/9h par jour avec nos collègues, pauses comprises et sans téléphone… Hum… Cela veut dire que l’on ne peut pas décompresser un peu ?! Que l’on doit aussi les écouter pendant le temps qui nous est imparti pour normalement manger et souffler ?! Sommes nous accro car on répond à des messages ou qu’on passe lire un tweet ?! Ou est-ce simplement de la jalousie de leur part car personne ne leur accorde un peu de temps en vrai ou en virtuel ?!

Enfin BREF …

 

Le poids des années …

La distance qui s’installe entre les personnes fait mal, une rupture amoureuse fait mal, mais ce qui fait encore plus mal est de voir les gens que vous aimer prendre considérablement de l’âge et se dire qu’un jour ils ne seront plus là. Oh que ça fait mal.

Je les vois de plus en plus rarement et à chaque fois le constat est le même. Le poids des années s’accumule. Leurs traits perdent de leur jeunesse. Leurs pas ainsi que leurs mouvements se ralentissent.

Et je suis là ne pouvant rien faire. Juste témoin passive de l’âge qui les consume en priant chaque jour pour que Dieu me les laisse près de moi encore de nombreuses années. Je sais, un jour il faudra se rendre à l’évidence et accepter le destin qui nous est à tous destiné. Mais pas maintenant. Pas encore. J’ai besoin d’eux. Tellement. Je les aime tant. Mes parents.

💜