Pourquoi j’ai peur ??

Si vous avez suivis mes états d’âme ces derniers temps sur les réseaux sociaux, vous saurez que j’ai dans l’idée de faire un nouveau virage à 360° dans ma vie, soit quitter la Suisse.

Effectivement, depuis quelques temps, je ressens de plus en plus un malaise. J’ai d’abord cru aux effets de la météo maussade et de la fatigue. Mais, je ne me suis jamais sentie à ma place ici malgré mes efforts. Il m’a toujours manqué quelque chose. Et la mentalité d’ici est loin de la mienne. Travailler, aller au sport, voir des copines ou être au bord du lac ne suffisent pas à mon bien être. Vous direz que pour la plupart des gens c’est ainsi, mais moi je dirais que ça ne devrait pas être le cas. Nous devons être heureux et ne pas subir notre quotidien juste pour quelques sous (même s’il en faut pour vivre) et surtout dans un job qui ne nous convient pas. Changer de travail ne suffira pas à mon bien être. Je le sais.

Alors quelle est la solution ?!

Partir !!! Partir ailleurs !!!! Trouver ma place !! La chose risque de ne pas être simple. Mais il y a t- il quelque chose de facile à atteindre de nos jours ?! Je réfléchis tant depuis ces dernières semaines..

J’ai d’abord pensé au sud de la France. Là où il y a du soleil la plupart du temps, où les gens sont moins stressés et plus agréables. Mais rapidement je me suis demandée si y trouver du boulot serait chose facile. Et n’ayant personne sur place, la déprime risquerait vite de s’emparer de moi… enfin… détail parce que j’ai aussi dû tout recommencer de zéro quand je suis arrivée en Suisse !!!!

Puis, je me suis dit que finalement je pourrais tout simplement retourner à la base de tout. Chez moi. Mon pays. Le Portugal. Peut-être pas dans mon coin mais là où je me sentirais tout de même chez moi. Pourquoi ?! Parce que je me dis qu’en étant complètement bilingue, le français pourrait être un très bon atout pour y trouver du boulot. Et puis, en quelques minutes ou heures de route, je pourrais être auprès de ma famille, celle qui me manque tant en étant en Suisse. Et ceci, sans parler de la météo bien plus agréable et des gens beaucoup moins stressés qui prennent le temps de vivre. Oui VIVRE.

Cependant, bien que l’envie soit là et bien là, j’ai peur !!! Tellement peur !!!! Car partir, c’est aussi renoncer à tout ce confort que j’ai acquis au fil des années ici. Autrement dit, un boulot bien payé avec 7 semaines de vacances par an… Les vacances encore je peux m’en passer, surtout si je ne suis qu’à quelques heures de mes parents, et quelques heures de la plage. Les 4/5 semaines de vacances suffiront pour voyager. Par contre je me demande comment faire avec un salaire divisé par 5/6. La différence est énorme. Mais en regardant de plus près, le mode de vie et les dépenses sont également tout autres (pas d’assurance maladie à payer, loyer moins chers, pas de taxes pour tout et pour rien, etc.) Et puis, comment font les gens de là bas ?! Et les étrangers qui partent y vivre ?!

Ce qui me fait également peur, c’est qu’il y a quelques années (si vous me suivez depuis plus de 5 ans vous le savez), j’ai eu du mal à m’épanouir là bas. Mais les circonstances étaient toutes autres. Je ne bossais pas, je n’avais pas du tout confiance en moi, j’avais un mec qui ne me boostait pas, etc. Alors serais je capable de prendre cette fois ci le taureau par les cornes et de ne pas me laisser sombrer ?! Saurais je m’épanouir dans ce pays qui est le mien et que j’aime tant ?! Y serais je réellement à ma place ?!

Partir de zéro une nouvelle fois me terrorise. J’ai peur de me tromper. J’ai peur de la solitude des premiers temps. J’ai peur de ne pas trouver un boulot qui me plaise. J’ai peur de ne pas y être à ma place malgré toute l’envie du monde. J’ai peur tout court. Alors je vais me laisser le temps, lâcher prise, me renseigner jusqu’au moment où je me sentirais prête à me lancer. Rien que d’écrire ces mots, l’angoisse monte… mais viendra ce jour. J’ai, en tout cas, envie d’y croire !!!!


💜

 

Publicités

Tactile …

Nous vivons à une époque où tous nos moindres faits et gestes sont contrôlés et interprétés. Et malheureusement mal interprétés. Tu te rends compte que, des gens que tu côtoies quotidiennement, sont souvent ceux qui le font le plus facilement alors qu’ils devraient bien te connaître.

C’est ce qui est arrivé cette semaine au boulot par exemple.

Je le sais, je suis tactile. Si je connais bien une personne et suis à l’aise avec, j’aime bien la « toucher ». Je la prends dans mes bras, je lui fais un bisou sur la joue, je passe ma main dans ses cheveux ou sur son dos, etc. Mais rien de poussé, pas de la même manière que si c’était mon amoureux hein (en plus au boulot il y a 95% de filles ahah)… bref…

Il en est que si tu rencontre quelqu’un qui est aussi tactile que toi, voire plus, et bien les gens ne trouvent pas ça normal. Je m’explique…

Une jeunette de 25 ans est arrivée il y a quelques mois au boulot. Une fille qui a toujours été très/trop couvée par sa mère et qui est en sans cesse besoin d’attention et d’affection. Résultat elle s’est vite tournée vers moi pour avoir des câlins… Rien de choquant pour ma part. Je la considère comme une petite fille, une petite soeur. Donc c’est tout naturellement que je lui fais un câlin ou que je la laisse s’asseoir sur mes genoux 5 min quand elle veut écouter une conversation et qu’il n’y a plus de chaises au point d’eau.

Mais voilà, j’ai appris que cela était déplacé et que cette fille ne devait pas agir comme ça surtout en ayant un copain à la maison. Et que moi je la laissais faire sans rien dire, que je devais aimer ça. Quoi ??? Mais où est le mal ?! Pour rassurer ces médisantes, j’ai alors été appeler une collègue homo et lui demander si pour elle ça la choquait ou si elle trouvait ces comportements ambigus. Et la réponse fut absolument négative. Elle prend tout cela de la même manière que moi. J’ai donc des collègues de 30-37 ans plus coincées que certains grands parents !!!!!

J’ai vraiment halluciné. Comment de simples gestes innocents peuvent se transformer en de tels propos de la part de personnes que l’on connaît depuis des mois/années ?! Cela m’a rendu un peu triste, et je pense me connaissant que je vais devenir un peu distante avec ces filles… Ce qui me fait vraiment c*ier c’est que je ne vais plus me sentir à l’aise dans mes faits et gestes. Avec l’impression d’être sans cesse épiée et jugée. Mais j’ai pas l’intention de changer pour qui que ce soit… Je suis tactile, j’aime donner et recevoir de l’affection/attention et alors ?! Je ne manque de respect à personne et vice versa.

Bref … Bosser avec des femmes c’est l’enfer !!!

💜