Un poids en moins ?!

Quand tu apprends que pratiquement 10 ans de ta vie ont été gâchés pour une simple vengeance immature…

Comment la jeune gamine impulsive de 24 ans que j’étais  pouvais se douter que l’adulte de l’histoire allait se comporter comme un véritable enfant ?! Comment pouvais je me douter que son comportement allait engendrer dans ma vie tant de disputes, d’insultes, d’échecs, d’angoisses, de peurs, de mal être, de perte totale de confiance, de sentiment inutilité et d’impression d’être désaimée ?!

Toutes ces années de « souffrances » et de luttes pour ne pas tomber.. ou pour me relever (si vous avez suivi mon parcours vous saurez).. Toutes ces histoires vécues comme des échecs à chaque fois, des remises en question à répétition.. Toutes ces années à me demander ce que j’avais bien pu faire pour mériter ça !!!! Toutes ces années à essayer ensuite de pardonner, à me reconstruire, à être forte…

Et aujourd’hui que je sais le pourquoi, pourquoi cette personne à fait ça, je me sens perdue et vide à la fois. Ne devait elle pas être plus mature que moi et réfléchir à deux fois ?! Ne devait elle pas me protéger et essayer de me guider au lieu de me jalouser et de me freiner ?!

10 ans sont passés, la vérité révélée et je dois pardonner… malgré ma jeunesse, j’ai été aussi fautive qu’elle… mais y arriverais je ?! J’ai déjà tellement tenté ces dernières années et je me suis plutôt renfermée. 10 ans sont passés et à mon tour je suis adulte… et devrais donc agir comme tel.

Il paraît que l’on doit se reconstruire seul… mais à l’heure où j’écris ces quelques lignes je n’ai qu’une envie : trouver cette personne, LA personne, celle qui aura le courage de m’aimer complètement et qui rien que par cet amour parviendra à m’aider et à recoller tous ces morceaux totalement brisés à l’intérieur de moi. Car maintenant je sais pourquoi je me sens seul et pourquoi je suis seule. Personne jusqu’à aujourd’hui n’a eu la force, le courage, la patiente et l’amour suffisants pour faire ça !!!

Je m’en vais rejoindre un sommeil qui je l’espère sera réparateur… Je suis épuisée de cette soirée… mais aussi complètement vidée !!!

 

Le tournis …

Dans quelques jours je fête mes 34 ans. Alors non l’âge ne me fait pas déprimer, on doit tous passer par là. Par contre le fait de les passer « seule » oui…

En théorie je ne suis pas réellement seule. Je recevrais des messages et des appels. J’irais bosser et je passerais sûrement de jolis moments avec ces collègues qui me font parfois oublier ce qui ne va pas. Une fois la journée de travail achevée, je téléphonerai à mes parents sur la route et le manque d’eux augmentera un peu plus… Puis j’irais retrouver un partie de ma famille, cette partie avec laquelle tout n’est pas rose en ce moment, et hormis des « Joyeux anniversaire » il ne se passera rien. Et le soir tombé, j’irais me coucher en ayant vécu une journée totalement normale…

En fait c’est ce que la plupart d’entre nous vivons le jour de notre anniversaire.. Mais ressentons nous tous ce vide à l’intérieur de nous ?! Ressentons nous que nous ne sommes pas aimé ?! Le terme est peut-être trop fort… En fait je n’ai que la certitude d’être aimée par mes parents… appréciée par quelques personnes… j’ai beau avoir des amis, de la famille, je n’ai plus l’impression d’avoir ma place. C’est plutôt ça oui. Étrange comme sentiment/sensation.

Je ne sais pourquoi ni comment… est ce dû au trop plein de déceptions ?! Sûrement …

Beaucoup d’entre vous me dirons que chacun à sa vie et que c’est normal de s’éloigner un peu… d’autres me diront encore que je ne fais rien pour que les choses changent.. Que je ne fais rien pour trouver de nouveaux amis ou un chéri par exemple… mais est ce si simple ?! S’éloigner ne veut pas dire s’oublier normalement. Et j’ai beau avoir tenté maintes fois, je ne peux me forcer à ressentir. Ressentir une amitié naissante. Ressentir l’envie d’avancer avec une personne. Ressentir des papillons. Pourquoi se forcer ?! Oh oui je l’ai fait, je me suis déjà dit que peut-être ça viendra avec le temps. A quoi bon ?! C’etait forcément voué à l’échec.

Plus le temps passe et plus je me renferme. Je n’ai plus l’envie de faire d’efforts ou de jouer la comédie. Et même si encore quelques personnes sont là et me supportent au quotidien (💜) cette sensation de vide persiste ces derniers jours et ne fait qu’accroître…

Oui je ne suis pas forte… ou peut-être que c’est ça être forte. Encaisser les critiques, les pics, les allusions, les échecs et continuer à sourire comme si tout allait bien. Oh au fond je vais bien je vous rassure, j’apprends juste à m’habituer à l’idée que c’est peut-être ça mon destin. Peut-être que le meilleur reste à venir ou peut-être pas.