Ça se confirme !!

Bosser dans un environnement féminin c’est comme être dans Dallas, dont chaque journée est un nouvel épisode rempli de suspense ( ou pas ) …

Tout d’abord, comme j’ai déjà dû le dire dans un article précédent, il y a deux clans bien distinct au sein d’une même équipe de travail. Étant toute nouvelle au mois d’août j’ai donc rejoins malgré moi le clan des « mauvaises » (?) où tous les membres ont la critique et la méchanceté faciles. Comme vous avez pu le lire, je n’étais pas du tout dans mon élément, d’ailleurs même le chef m’avait fait la remarque que je n’arrivais pas à m’intégrer (sans blague ! C’est super de côtoyer des gens faux, hypocrites et méchants)…

Puis, un jour où les « mauvaises » ont oublié de m’appeler pour la pause déjeuner (oui oui, étant dans l’atelier d’en face, avec une grande vitre, il est évident que l’on ne peut pas se souvenir d’appeler tout le monde), j’ai tout naturellement rejoins le clan des « gentilles » qui m’ont très bien accueillies et où je me suis tout de suite sentie bien. Pas de critiques, pas de méchanceté, pas de cassage dès que tu ouvre la bouche, juste de la rigolade.

Et tout ceci est bien défavorable pour nous tous. Oui car les gens du dehors, sont les premiers à nous faire la remarque qu’il est étrange de voir une équipe ainsi séparée (nous sommes l’unique sur 2000 employés yeaaah) et dont l’un des clans peut être aussi méchant… Oui car évidemment celles-ci ne se cachent pas pour critiquer, et à toutes les pauses. Ce qu’elles oublient c’est que les murs ont des oreilles et que les choses nous reviennent très rapidement.

Ce qui est très agréable à voir, c’est qu’à l’intérieur de ce même clan, il y a des « embrouilles ». Un jour elles sont toutes super copines, et le lendemain l’une d’entre elles est exclue, pour revenir quelques semaines après, ou pas… Alors, une fois le dos tourné, ça parle encore et encore… ( Sans parler du boucan qu’elles font dans les couloirs pour rejoindre leur atelier de travail, et qui est apparemment venu aux oreilles des supérieurs )…

Enfin voilà un petit aperçu du quotidien dans l’équipe, et chaque jour nous nous demandons qui sera exclue ou qui fera la gueule à qui. Super intéressant je vous l’accorde 😉

boulot, ambiance, clans

Boulot & méfiance …

Fin de la 3ème semaine de boulot,
Un petit bilan s’impose …

Mes craintes des premiers jours se sont dissipées, aujourd’hui je me rend au travail beaucoup plus sereine et confiante malgré les horaires décalés et la petite centaine de kilomètres parcourus quotidiennement…  Certes la fatigue se fait ressentir mais on n’a pas rien sans rien 😉

Question ambiance entre collègue, rien à dire. Enfin presque… Tout se passe très bien, les gens sont très sympas et disponibles avec tout le monde. Cependant, quelque chose me dit que tout n’est pas aussi rose que ça.  J’ai cette impression depuis le début de la semaine, qu’il y régne une certaine hypocrisie et jalousie ambiante ( majorité de filles oblige ) … Des chuchotements par ci, des cachoteries par là, des paroles froides sans raison apparente et donc cette lourdeur dans l’air par moment …

Il est vrai que dès mes premiers jours, le sujet a été abordé par quelques filles… mais plus les jours passent et plus je me rend compte qu’elles sont toutes à mettre dans le même panier… Ça critique et parle de tout et tout le monde, derrière le dos de toutes et tous… Un sourire par devant, et par derrière on te casse du sucre sur le dos… Je suis d’ailleurs persuadée que j’en ai déjà fait les frais…

Alors leur sympathie envers moi, réelle ou artificielle ?
Telle est la question… je reste donc sur mes gardes et qui vivra verra !

boulot, ambiance

Rejoignez moi sur Facebook