De vive voix …

Je n’ai pas été élevée dans un environnement où l’on exprimait ses émotions. Je n’ai par exemple jamais entendu de « je suis fière de toi » ni même de « je t’aime »… bien évidemment les gestes le démontraient mais souvent des mots peuvent faire toute la différence.

Je ne sais donc si c’est à cause de ça mais j’ai vraiment du mal aussi à exprimer mes sentiments de vive voix. Pourtant je me suis toujours promis en grandissant de ne pas faire les mêmes erreurs que mes parents à ce sujet là. Impossible.

Je m’en suis d’autant plus rendu compte de cela ces derniers jours avec ce qui s’est passé… J’avais envie de leur dire que j’avais eu la peur de ma vie, que je les aimais tellement fort. Et pourtant, impossible que ces mots sortent de ma bouche. Juste un « moi aussi j’ai eu peur » timide avec les larmes aux yeux et la gorge nouée.

En amour, c’est à peu près la même chose. Si je n’entends pas de mots doux ni un « je t’aime » (du moins en premier), ces mots restent au bord des lèvres.

Peut-être que cela vient juste d’une peur de trop se dévoiler, ou d’être déçue, ou d’être abandonnée. Mais ce qui est étrange, c’est que je n’ai pas autant cette difficulté par écrit. Je peux écrire des pages entières pour exprimer mes sentiments, faire des compliments, me dévoiler complètement… Pourquoi ?!

Il va falloir que je travaille sur ça.. car il est bien beau de démontrer ce que l’on ressent (c’est d’ailleurs très important) mais souvent on a besoin d’entendre. Surtout quand on est loin de ces personnes que l’on aime tant…

 

Publicités

J’aurais tant aimé …

Ces cours moments passés à tes côtés m’ont donné envie d’avancer, d’y croire et d’espérer que cela pourrait vraiment marcher. La première fois depuis des années que je me sentais moi aux côtés d’un homme, libre de dire et d’agir sans peurs…

Mais une fois de plus les choses ne se sont pas passées comme prévue… ou du moins pas comme moi je l’espérais. Tu ne m’avais rien promis. Tu me l’avais toujours dit que tu n’étais pas prêt à vraiment t’impliquer mais après ces soirées et notre complicité j’ai cru que je t’avais fait « craquer »…

Il ne s’est réellement rien passé.. et pourtant.. pourtant j’aimerai que tu te réveille, que tu mette ces choses de côté et que tu penses à risquer… oser avancer avec moi et me laisser t’aider…

Je te l’ai dit quelques fois.. maintenant les cartes sont entre tes mains.. mais sache que je ne t’attendrais pas, je ne te courrais pas après… car finalement l’amour ne se commande pas, l’amour doit être évident, l’amour doit être ressenti…

Je l’avoue je pense encore à toi, j’espère encore parfois… mais pourquoi ?! Alors je me détache, je lâche prise, j’abandonne mais ne t’inquiètes pas, ton amie va bien.