Le changement c’est maintenant 

15 jours sont passés depuis mon dernier article. 15 jours pendant lesquels j’ai pris chaque jour un peu plus conscience que j’étais la seule à pouvoir décider de ce qui était le mieux pour moi, que ma vie ne devait pas dépendre des autres, que l’on devait m’accepter comme je suis et que je n’allais en aucun cas courir derrière des personnes qui ne le méritent pas.

Comment le déclic est apparu ?! Pas la moindre idée… ou peut-être que si…

À la suite d’une énième déception où tu t’aperçois que tu as certes trop d’attentes vis à vis des autres, mais aussi que ces autres ont également trop d’attentes vis à vis de toi mais que leurs attentes ne te correspondent pas du tout et que tu ne changeras pas juste pour leur plaire ou pour ne pas être « abandonnée ».

À la suite de quelques visionnages sur YouTube d’un coach en développement personnel. Où tu t’aperçois qu’une fois de plus tu as trop d’attentes et que tu mets trop de côté ta vrai personnalité par peur de décevoir et/ou de ne pas être à la hauteur. Que de ce fait tu perds ce qui plaisait (ou pas) aux autres mais à toi aussi. Et que donc tout peut se transformer dans une vie d’angoisse et/ou dans la dépendance d’autrui (de son regard, comportement).

En fin de compte tout se rejoint et fait transparaître le manque de confiance en soit. Ce manque de confiance qui peut être un obstacle dans beaucoup de domaines et surtout dans l’atteinte de son bonheur personnel.

Pourquoi ne pas s’accepter tel qu’on est ?! Pourquoi avoir besoin du consentement d’autrui pour être ?! Pourquoi ne pas croire en ses capacités ?! Pourquoi mettre sa vie en pause pour les autres ?!

Je ne veux plus de tout ça, je ne veux plus subir ma vie au lieu de la vivre pleinement. Je veux être heureuse pour moi avant tout. Je veux briller et sourire. Vous l’avez pour la plupart remarqué à travers IG. Le changement se fait petit à petit, mentalement et physiquement. Je me sens mieux et prête à affronter ce qui va venir…

Publicités

Sensations et sentiments …

Ces dernières semaines mon moral jouait au yoyo. Je n’arrivais pas à définir ce que je ressentais. Jusqu’au jour où j’ai mis un nom sur cette sensation qui m’envahissait chaque fois plus. Et ce jour là je me sentis plus légère. J’assumais pleinement ce que je ressentais et étais heureuse de pouvoir être moi.

Et bien que les choses soient compliquées ou impossibles, je ne baisse pas les bras et avance sereine. Je n’ai peut-être pas ce que j’aimerais avoir mais je n’ai pas tout perdu, bien au contraire. Alors oui je ne sais pas si quelque part j’espère que les choses changent mais c’est ainsi que j’avance, car c’est ainsi que je me sens bien.

Je suis plus sereine, plus confiante, plus moi même, plus heureuse !!!

Et pour le reste seul le destin me le dira …

image