Pourquoi j’ai peur ??

Si vous avez suivis mes états d’âme ces derniers temps sur les réseaux sociaux, vous saurez que j’ai dans l’idée de faire un nouveau virage à 360° dans ma vie, soit quitter la Suisse.

Effectivement, depuis quelques temps, je ressens de plus en plus un malaise. J’ai d’abord cru aux effets de la météo maussade et de la fatigue. Mais, je ne me suis jamais sentie à ma place ici malgré mes efforts. Il m’a toujours manqué quelque chose. Et la mentalité d’ici est loin de la mienne. Travailler, aller au sport, voir des copines ou être au bord du lac ne suffisent pas à mon bien être. Vous direz que pour la plupart des gens c’est ainsi, mais moi je dirais que ça ne devrait pas être le cas. Nous devons être heureux et ne pas subir notre quotidien juste pour quelques sous (même s’il en faut pour vivre) et surtout dans un job qui ne nous convient pas. Changer de travail ne suffira pas à mon bien être. Je le sais.

Alors quelle est la solution ?!

Partir !!! Partir ailleurs !!!! Trouver ma place !! La chose risque de ne pas être simple. Mais il y a t- il quelque chose de facile à atteindre de nos jours ?! Je réfléchis tant depuis ces dernières semaines..

J’ai d’abord pensé au sud de la France. Là où il y a du soleil la plupart du temps, où les gens sont moins stressés et plus agréables. Mais rapidement je me suis demandée si y trouver du boulot serait chose facile. Et n’ayant personne sur place, la déprime risquerait vite de s’emparer de moi… enfin… détail parce que j’ai aussi dû tout recommencer de zéro quand je suis arrivée en Suisse !!!!

Puis, je me suis dit que finalement je pourrais tout simplement retourner à la base de tout. Chez moi. Mon pays. Le Portugal. Peut-être pas dans mon coin mais là où je me sentirais tout de même chez moi. Pourquoi ?! Parce que je me dis qu’en étant complètement bilingue, le français pourrait être un très bon atout pour y trouver du boulot. Et puis, en quelques minutes ou heures de route, je pourrais être auprès de ma famille, celle qui me manque tant en étant en Suisse. Et ceci, sans parler de la météo bien plus agréable et des gens beaucoup moins stressés qui prennent le temps de vivre. Oui VIVRE.

Cependant, bien que l’envie soit là et bien là, j’ai peur !!! Tellement peur !!!! Car partir, c’est aussi renoncer à tout ce confort que j’ai acquis au fil des années ici. Autrement dit, un boulot bien payé avec 7 semaines de vacances par an… Les vacances encore je peux m’en passer, surtout si je ne suis qu’à quelques heures de mes parents, et quelques heures de la plage. Les 4/5 semaines de vacances suffiront pour voyager. Par contre je me demande comment faire avec un salaire divisé par 5/6. La différence est énorme. Mais en regardant de plus près, le mode de vie et les dépenses sont également tout autres (pas d’assurance maladie à payer, loyer moins chers, pas de taxes pour tout et pour rien, etc.) Et puis, comment font les gens de là bas ?! Et les étrangers qui partent y vivre ?!

Ce qui me fait également peur, c’est qu’il y a quelques années (si vous me suivez depuis plus de 5 ans vous le savez), j’ai eu du mal à m’épanouir là bas. Mais les circonstances étaient toutes autres. Je ne bossais pas, je n’avais pas du tout confiance en moi, j’avais un mec qui ne me boostait pas, etc. Alors serais je capable de prendre cette fois ci le taureau par les cornes et de ne pas me laisser sombrer ?! Saurais je m’épanouir dans ce pays qui est le mien et que j’aime tant ?! Y serais je réellement à ma place ?!

Partir de zéro une nouvelle fois me terrorise. J’ai peur de me tromper. J’ai peur de la solitude des premiers temps. J’ai peur de ne pas trouver un boulot qui me plaise. J’ai peur de ne pas y être à ma place malgré toute l’envie du monde. J’ai peur tout court. Alors je vais me laisser le temps, lâcher prise, me renseigner jusqu’au moment où je me sentirais prête à me lancer. Rien que d’écrire ces mots, l’angoisse monte… mais viendra ce jour. J’ai, en tout cas, envie d’y croire !!!!


💜

 

Publicités

Le changement c’est maintenant 

15 jours sont passés depuis mon dernier article. 15 jours pendant lesquels j’ai pris chaque jour un peu plus conscience que j’étais la seule à pouvoir décider de ce qui était le mieux pour moi, que ma vie ne devait pas dépendre des autres, que l’on devait m’accepter comme je suis et que je n’allais en aucun cas courir derrière des personnes qui ne le méritent pas.

Comment le déclic est apparu ?! Pas la moindre idée… ou peut-être que si…

À la suite d’une énième déception où tu t’aperçois que tu as certes trop d’attentes vis à vis des autres, mais aussi que ces autres ont également trop d’attentes vis à vis de toi mais que leurs attentes ne te correspondent pas du tout et que tu ne changeras pas juste pour leur plaire ou pour ne pas être « abandonnée ».

À la suite de quelques visionnages sur YouTube d’un coach en développement personnel. Où tu t’aperçois qu’une fois de plus tu as trop d’attentes et que tu mets trop de côté ta vrai personnalité par peur de décevoir et/ou de ne pas être à la hauteur. Que de ce fait tu perds ce qui plaisait (ou pas) aux autres mais à toi aussi. Et que donc tout peut se transformer dans une vie d’angoisse et/ou dans la dépendance d’autrui (de son regard, comportement).

En fin de compte tout se rejoint et fait transparaître le manque de confiance en soit. Ce manque de confiance qui peut être un obstacle dans beaucoup de domaines et surtout dans l’atteinte de son bonheur personnel.

Pourquoi ne pas s’accepter tel qu’on est ?! Pourquoi avoir besoin du consentement d’autrui pour être ?! Pourquoi ne pas croire en ses capacités ?! Pourquoi mettre sa vie en pause pour les autres ?!

Je ne veux plus de tout ça, je ne veux plus subir ma vie au lieu de la vivre pleinement. Je veux être heureuse pour moi avant tout. Je veux briller et sourire. Vous l’avez pour la plupart remarqué à travers IG. Le changement se fait petit à petit, mentalement et physiquement. Je me sens mieux et prête à affronter ce qui va venir…