Une petite lueur …

Je ne m’étais pas rendue compte que je m’étais renfermée ces derniers mois (double déception oblige), je pensais que mon coeur était toujours encore un peu trop mou et qu’à la première occasion il s’emballerait de nouveau… Finalement non, il est resté fermé à triple tour, ne laissant aucunes émotions ni sentiments transparaître. Ni joies, ni peine. Rien. J’ai joué les fortes en tentant ne plus rien ressentir.

Résultat, j’étais épuisée, lassée. Les gens me sortaient par les yeux, j’avais envie de tous les remettre à leur place. Besoin d’être seule et respirer…

Puis le soleil est revenue… Je suis toujours aussi fatiguée mais je sens que ces quelques rayons parviennent petit à petit briser la glace qui m’enveloppe. Difficile à expliquer mais je sens comme le cocon craqueler, ressentir ça et là des sentiments autres que de la colère. Car au fond c’est sûrement ça, de la colère envers toutes ces personnes qui usent et abusent des sentiments d’autrui.

Je n’ai plus envie de faire payer les bonnes âmes pour ce que des imbéciles ont pu faire. Je ne vais pas me priver de vivre et aimer par peur d’être encore blessée.

Finalement c’est aussi ça la vie : prendre des risques. Et le plus beau risque que je veux prendre c’est celui d’à nouveau aimer. Et je ne veux pas passer à côté.

sentiments, deceptions, avenir, espoir

De 2014 à 2015 …

3 longues semaines de vacances viennent de se terminer. 3 semaines de repos complet chouchoutée par maman. 3 semaines déconnectée de tout ou presque.

Si j’avais écris cet article il y a encore un mois de ça, j’aurais dit que ces 3 semaines étaient insuffisantes, que je n’avais aucunement envie de repartir. Mais aussi étrange que cela puisse paraître, aujourd’hui je dirais plutôt que sur la fin j’étais plus poussée par l’envie de partir. Non pas que j’aies eu hâte de reprendre le boulot (et ces horaires de dingue) mais plutôt car l’ennui me gagnait, car malgré le fait de me sentir chez moi mon indépendance me manquait, car certaines remarques ou comportements m’insupportaient.

C’est à ne plus rien comprendre. Quand je suis en Suisse je me plains et quand je suis au Portugal aussi. Quand je vous disais que je ne savais pas où était ma place …

Quoi qu’il en soit j’ai passé de bons moments avec les miens, j’ai profité un maximum de la fin d’année et j’ai également bien commencé la nouvelle. Maintenant il faut que je sache profiter du temps que j’ai pour moi à faire des choses pour moi. Je ne sais pas exactement quel chemin je vais prendre, ni ce que je vais faire mais je vais tenter d’être un brin plus active et positive …

En attendant, de vous lire et surtout de vous répondre, je vous souhaite à tous une excellente année 2015 et que celle ci soit meilleure que la précédente ♥

hope, nouvelle année