La magie de Noël va t-elle opérer ?!

J’ai beau avoir eu de gros différents avec mes parents il y a quelques années de cela je n’ai jamais réussi à leur en vouloir totalement (mis à part sur le moment tant que la crise n’était pas passée…) car je me disais qu’au fond ils agissaient en pensant que c’était pour mon bien.

Par contre avec ma soeur les choses sont différentes. Bien que nous n’ ayons eu qu’un seul vrai conflit – une broutille pour certains – je n’arrive pas à passer au dessus. Cela date de presque 10 ans. Elle a réussi à briser la confiance que je lui accordais,  et le respect que je lui portais. Elle est parvenue, par un acte qu’elle pensait protecteur, enclencher ce qui a détruit une partie de moi… Moi qui l’admirais tant dans mon enfance, je me retrouve parfois à ne plus supporter ni son caractère ni ses attitudes.

Nous sommes si différentes. Moi si famille et généreuse.. elle si indépendante et égoïste. Alors, quand arrive Noël, mon coeur se sert un peu plus. Je n’arrive pas à supporter autant d’indifférence et de critiques de sa part envers nos parents. Je n’arrive pas à supporter sa froideur et son quasi désintérêt pour les fêtes. Je n’arrive pas à supporter le fait que des nouveaux amis passent avant nous en cette période de l’année.

J’aimerai qu’elle ouvre les yeux. Sur le passé et sur le présent. Qu’elle se rende compte du mal causé avant et maintenant. Qu’elle ait le courage d’affronter la réalité et d’avouer ses erreurs.

Elle est et sera toujours ma soeur. Je ne l’abandonnerai jamais… et même si j’en parle ainsi, je l’aime… c’est un peu pour ça que cela me fait tant de mal et de peine…

image

💜

Encaisser et se Taire

Voilà ce que j’en conclue aujourd’hui lorsque j’ose pour une fois dire ce que je ressens à mes proches (je suis en général, dans la vie de tous les jours, quelqu’un qui sourit sans parler de ses soucis ou de son mal être… et encore moins à sa famille) Donc en gros je n’ai pas le droit de me plaindre. Et vous savez pourquoi ?! Car :

J’ai un boulot et bien payé (on s’en fou des horaires de merde que je fais, des réveils à 3h30, des 45 min aller et des 45 min retour car l’important c’est d’avoir un revenu à la fin du mois et pas grave si on n’a plus le temps pour nous… )

Si je n’ai pas ma propre famille c’est car je ne sais pas choisir mes mecs (c’est ma faute si mes ex se sont révéler être des cons après 2 ou 4 ans de relation alors je n’ai qu’à assumer ma solitude )

Être une femme c’est passer sa vie à nettoyer/laver/faire à manger (Avoir un mec et des gosses c’est pas forcément de partages des tâches ménagères, c’est ne pas faire attention, foutre le bordel partout… et vu que je n’accepte pas ceci c’est pour ça que je suis encore seule et que je le resterai)

La vie n’est pas simple, chacun a ses soucis et bien pire que les miens (alors je dois subir mon quotidien et encaisser car en gros on a pas toujours ce qu’on veut, qu’ils ont déjà leurs soucis et pas le temps pour m’écouter ou me rassurer) (mais ils sont bien content de m’avoir pour les aider et leur sauver les fesses)

Bon… Eh bien je n’ai plus qu’à me la fermer, arrêter d’écrire sur mon blog, passer ma vie entre le boulot et la maison , sans mari ni gosses ni amis. Survivre et ne plus vivre. Elle va être belle ma vie…

Adieu je m’en vais me coucher !!!!

bad, encaisser, se taire, assumer