Réseaux sociaux, amicaux, pro …

J’adore les réseaux sociaux, c’est une réalité.. Instagram et Twitter étant mes chouchou du moment (Facebook et Snapchat étant également sur mon Android)… cependant je n’en suis pas addict et je peux facilement m’en passer…

Quand je vais chez mes parents par exemple, étant donné que ma connexion y est limitée, je me limite également profitant pour me ressourcer loin de tout et zieutant mes applications favorites que de temps en temps… Quand je passe un moment/journée/soirée avec des amis j’en fais de même, profitant du contact humain réel et ne sors mon téléphone que pour regarder si j’ai loupé un appel/message important laissant de côté les réseaux sociaux…

Par contre, il est certain que lorsque je m’ennuie ou que je suis devant une émission inintéressante, mon téléphone n’est jamais loin et je surf systématiquement…

Au boulot également, je profite de mes pauses pour jeter un coup d’oeil rapide sur mes messages mais également sur Twitter ou Facebook, juste pour couper avec le travail/les collègues qui sont parfois stressant et/ou insupportables.

Mais voilà… ceci ne plaît pas à toutes…   Nous devrions donc passer 8/9h par jour avec nos collègues, pauses comprises et sans téléphone… Hum… Cela veut dire que l’on ne peut pas décompresser un peu ?! Que l’on doit aussi les écouter pendant le temps qui nous est imparti pour normalement manger et souffler ?! Sommes nous accro car on répond à des messages ou qu’on passe lire un tweet ?! Ou est-ce simplement de la jalousie de leur part car personne ne leur accorde un peu de temps en vrai ou en virtuel ?!

Enfin BREF …

 

Publicités

Les nouvelles relations sociales ?!

Cela peut être un bien de vivre un temps couper des autres et sans internet, mais comme cela peut aussi être frustrant.

Plusieurs fois pendant mes vacances j’ai eu cette folle envie d’envoyer un mail pour raconter tel événement ou dire que j’avais vu telle personne, ce besoin d’écrire tout ce qui se passait à ce moment précis dans ma tête, me défouler et avoir un avis ou un coup de pied aux fesses. Mais pas d’autre choix que de se ronger les ongles et/ou prendre le recul nécessaire pour prendre les bonnes décisions, d’attraper un bloc notes ou son smartphone pour rédiger tout ce qu’on a envie de raconter et se dire « mais punaise pourquoi j’ai pas internet? » …

C’est triste de se dire que de nos jours on ne peut se passer de la technologie, même dans nos relations sociales… mais pas d’autres choix quand nos amis se composent de personnes vivant à plusieurs centaines/milliers de kilomètres de nous :-/

internet, relations sociales