Bonne Fête Maman

Comme je le disais à L’heureuse Imparfaite en commentaire à son article, la fête des mères a toujours été pour moi une fête commerciale de plus. Cela ne m’intéressait pas plus que ça mais pour ne pas attrister maman il fallait bien marquer le coup même si ce n’était qu’avec quelque chose d’insignifiant…

Aujourd’hui, les choses sont totalement différentes ou presque. Cette fête reste pour moi un jour comme les autres, une fête commerciale comme les autres, sauf qu’à la vue de toutes ces preuves d’amour envers les mamans je me mets à penser à la mienne et là c’est moi qui suis triste.

Séparées par près de 2000 km je ne peux voir mes parents tant que je veux, je ne peux les rejoindre sur un coup de tête et les prendre dans mes bras quand ça ne va pas… Alors aujourd’hui, peut-être plus qu’habituellement, ma maman me manque et je me souviens de tout ce qu’elle a pu m’apporter et m’apporte encore. Cela n’a pas toujours été facile entre nous, mais elle a toujours été présente, elle ne m’a jamais abandonnée et a toujours pris soin de moi.

Il aurait suffit de cette distance et de cette absence pour me rendre compte que personne ne pourra jamais la remplacer. Elle est la personne la plus importante de ma vie et je lui dois tout… Ne serait-ce que le fait d’être là aujourd’hui.

Maman je t’aime ♥

maman, sentiments, famille

Être une bonne maman …

La rentrée est arrivée, les mamans stressent et s’émeuvent à voir leurs touts petits devenir grands…

Et moi, je me demande si je saurais être une bonne maman ou mieux si je réussirais à ne pas faire les erreurs que je reproche aujourd’hui à ma propre mère. Certes, je n’ai rien à reprocher à l’éducation que j’ai reçu, bien au contraire, je suis fière d’avoir ces principes qui font ce que je suis. Cependant, je regrette certaines choses.

♦ J’aurais par exemple aimé que l’on me montre plus de paroles ou gestes d’affection et d’amour. Effectivement je n’ai jamais entendu un « je t’aime » de la bouche de mes parents, ou encore, je ne me souviens pas d’avoir reçu un câlin sans moi même l’avoir demandé…

♦ J’aurais aimé aussi, que l’on me montre que l’on était fier de moi et ainsi faire que je puisse avoir un peu plus confiance en moi. Jamais on ne m’a félicité d’avoir eu un diplôme ou même mon permis de conduire…

♦ J’aurais aimé que l’on me montre que l’on croyait en moi et que l’on m’encourage dans mes moments de doutes ou de craintes au lieu de m’enfoncer, pour soit disant mieux me rebooster…

Toutes ces petites choses que je ne veux pas reproduire, consciente du manque et du mal que cela a provoqué et provoque toujours en moi au jour d’aujourd’hui et malgré mes 29 ans… J’espère que je serais une bonne maman, que j’aurais acquis d’ici là la patience que je n’ai peut être pas encore pour élever un enfant, et que je ne ferais pas les mêmes erreurs ou les mêmes omissions que ma maman a faites et fait encore… Le temps me le dira…