Et si c’était lui ?!

Comment savoir si on est vraiment en train de s’attacher ou si c’est juste car on s’intéresse à nous ?!

Cette question je l’ai déjà posée plusieurs fois à certaines de mes amies ou connaissances. Aujourd’hui je me la pose à moi même.

Oui car j’ai la sensation de ne plus savoir dissocier mes sentiments. J’ai l’impression de toujours avoir vécue dans l’erreur (merci à mes idiots d’ex). Et maintenant, lorsque je fais la connaissance de quelqu’un je me demande si je m’enflamme, si de réels sentiments sont entrain de naître ou si c’est juste temporaire.

Je m’attache très facilement ça c’est évident, mais je peux aussi me lasser tout aussi rapidement. Alors comment savoir? Se lancer et voir au risque de blesser la personne concernée? Ou attendre que les choses se fassent naturellement?

Depuis mon ex, seul Monsieur Tinder avait réellement retenu mon attention. D’autres hommes connus ensuite n’étaient en effet que des sortes de distractions dont je me suis facilement détachée et me suis même sentie soulagée.

Et maintenant? Est-ce juste car je n’ai pas trouvé celui qui me ferait vibrer (vu le dernier en date je vibre que pour des cons xD) ou est-ce juste pour me protéger car je n’ai plus envie d’être déçue comme je l’ai été avec tous ces autres auparavant….

Je ne sais pas. Je sais juste qu’il y a un homme sérieux (bien, gentil, drôle, à l’écoute, etc.) (que je connais depuis plusieurs années) désireux d’avancer et moi qui doute (ou bien qui aies peur…) pour une énième fois …

amour, couple, avancer, attachement

Publicités

Loin de la guérison …

Cela fait pas mal de temps que je ne poste pas d’articles. Cela faisait bien deux semaines que je n’allumais pas mon pc et sans trop avoir de manques de tout ça… mais voilà, toutes les bonnes choses ont une fin. Oui je dis bonnes choses, car habituellement si je viens par ici c’est que je ne suis pas au meilleure de ma forme…

Aujourd’hui, j’ai eu une assez grosse dispute avec une gosse de 16 ans. Une gosse qui est de mon sang. Une gosse qui est tout pour moi. Une gosse qui devrait me connaître… Puis non, finalement elle me connaît très bien. Oui car elle a su exactement où toucher pour me faire mal, très mal…

Et rien qu’avec de simples paroles, je me suis crue revenir en arrière, à cette période où je me sentais comme de la merde/une bonne à rien… Moi qui essaye coute que coute de remonter la pente et de me construire une vie, j’ai l’impression que finalement le chemin est bien plus long que ce que je pensais.

Aujourd’hui je me dis que je n’ai rien accomplie de spectaculaire, et que je ne fais même rien de spécial de ma vie… Maison/boulot/dodo/courses/maison/boulot… Et c’est là que ça fait le plus de mal, quand une gamine de 16 ans te rappelle que ta vie ne ressemble à rien, que tu ne fais rien, que tu n’as pas d’amis, que tu n’as pas de copain, que tu ne vis pas mais fais en sorte de survivre… J’ai encore des tas de peurs, j’essaye de les combattre jour après jour, mais peut-être pas suffisamment. Je me laisse porter par les flots, sans chercher à faire mieux…

En tout cas ce qui est sur c’est que je n’avancerais pas si les gens autour de moi me parle comme si j’étais un chien… Oui car c’est exactement la sensation que j’ai eu… surtout quand les adultes écoutent et ne disent rien pour stopper cela.

Et pour la première fois aujourd’hui depuis bien longtemps, j’ai la gorge serrée et envie de tout envoyer balader… Moral à zéro et humeur à prendre avec des pincettes…

colère, depression, humeur