En vrac #3

Cela fait quelques temps que l’envie d’écrire me titille, mais l’inspiration n’est pas là. Je vais donc me faire plaisir et partager avec vous une sorte de rétrospective mêlée d’états d’esprit. Rien de passionnant mais soit… C’est parti ?!

▪ Pour ceux qui me suivent depuis longtemps et qui me connaissent, vous savez que je suis une nana assez sensible et qui se prend beaucoup la tête. Jamais satisfaite d’elle même. Toujours à se remettre en cause quand quelque chose ne va pas. À se ronger de l’intérieur. Et j’en passe. Ça n’a pas loupé dernièrement, pour cela que cette semaine j’ai décidé de lâcher prise. D’arrêter de penser que les problèmes viennent de moi, d’arrêter de croire que l’amour n’est pas fait pour moi, d’arrêter de courir derrière les gens qui ne se soucient pas plus que ça de moi. J’en ai marre de rappeler les autres à l’ordre et que rien ne se passe. J’en ai marre de jouer la fille distante et que rien ne se remarque. Alors F*** La vie continue. Ma vie continue. J’espère juste pour ces personnes qu’il ne sera pas trop tard quand elles se reveilleront. Je ne suis pas un pantin que l’on prend quand on a le temps ou quand on s’ennuit… Et même si elles me diront que ce n’est pas le cas, leurs actes démontrent le contraire… À bon entendeur 😉

▪ Il faut dire que depuis le retour des vacances, je suis vraiment une loque… Au boulot je n’arrête pas, ayant été formée sur un nouveau « poste » (en complément de ce que je faisait déjà) mes journées passent à une vitesse folle et le nombre de kilomètres parcourus augmentent tout aussi vite. Je n’en ai pas trop à me plaindre finalement car cela me permet de compenser avec le sport que je ne fais pas alors que depuis 1 mois je mange comme un ogre !!! Aïe !!! Mais évidemment à la fin de mes journées, je suis épuisée et j’ai envie de ne rien faire. Des journées passionnantes xD

▪ Parlant sport, j’ai trouvé un studio de danse qui propose certaines activités sportives qui me tenteraient bien comme le flying yoga, la zumba et surtout la pole danse !!!! J’ai vraiment envie de tester cette dernière mais vu mes horaires, ma fatigue et le prix je ne sais plus trop quoi faire… Oui car évidemment ces activités ne sont pas proposées toute la journée et je devrais donc m’en passer 1 semaine sur 2 … sauf le samedi matin… À voir.. en attendant je me transforme petit à petit en sumo !!!!! Il faut que je me reprenne en main !!!

▪ La météo n’est pas au beau fixe par ici ce qui ne motive pas pour aller courir ou sortir tout simplement… Cependant, hier j’ai profité d’une belle journée ensoleillée pour aller en montagne et forêt. Que du bonheur. L’automne et ses couleurs magnifiques nous permettent de voir les choses sous un autre/nouvel angle. Respirer. Se déconnecter. Ne penser à rien. Profiter. Ce genre de moments que l’on aimerait prolonger encore et encore. Même seule. Surtout seule…

▪ Et pour finir… j’ai réservé un week-end en novembre pour aller voir mes parents. Ça me fera du bien de me faire chouchouter et ils seront tout aussi ravis. J’ai hâte. Déjà 2 mois. Le temps passe tellement vite. Et après j’y retournerais pour les fêtes. Je n’aime pas l’hiver mais cette période de l’année me fait retomber en enfance. La magie de Noël…

Voilà pour les nouvelles passionnantes de ma vie. Je ferais peut-être plus souvent des articles de ce genre. Oui ?! Non ?!

Bon Dimanche 🌞

automne sentiments quotidien

💖

Publicités

Se battre …

Voilà une semaine que je suis revenue d’un week-end chez mes parents. Quelques jours qui m’ont fait le plus grand bien, qui m’ont fait redevenir une petite fille chouchouter par les siens, mais qui m’ont aussi rappelé qui je suis et qui je veux être.

Le temps d’une représentation j’ai été plongé dans le passé. Celui de mes parents. Le temps d’une représentation j’ai été confronté au présent. Le mien.

Il y a plus de 40 ans, mes parents ont dû quitter leur pays afin de s’offrir une vie meilleure, loin de la dictature imposée à l’époque. Ils se sont battus, ils ont souffert mais sont parvenus à atteindre leur objectif, retournant chez eux avec leur famille.

Aujourd’hui la conjoncture actuelle de ce même pays, force des milliers de jeunes à partir, loin, laissant les siens… Ces jeunes, fils d’immigrés. Ces immigrés qui étaient partis il y a 40 ans en arrière pour offrir à leur enfants une meilleure vie, plus tard, chez eux…

Le schéma se répète.

Je suis une de ces jeunes, qui ne peut retourner chez elle, son pays ne lui offrant la possibilité d’avancer et de construire une vie digne. Oui, car je ne veut pas subir cette crise, je ne veux pas être un simple numéro sur une liste d’attente. Je veux me battre. Je veux être quelqu’un !!!!

Aujourd’hui, nous n’avons rien sans rien.
Aujourd’hui, nous devons nous battre pour obtenir la moindre chose et pour être heureux.

Hoje… Nós temos é que ser gente pá !!!!

1238818_603223176383134_1518997766_n