Vieillir Seule …

On m’a demandé récemment si j’avais peur de vieillir… Ma réflexion fut assez rapide. Non. L’âge et les rides ne me font pas peur. Par contre j’ai peur de vieillir seule !!!

J’ai beau me dire que j’ai encore de belles années devant moi pour trouver la personne idéale et construire une vie avec, la peur de ne pas la trouver se fait parfois ressentir. 33 ans, 3 ans de célibat et d’échecs successifs, il y a de quoi se poser des questions.

Comme je l’ai dit dans un précédent article, nous n’avons pas besoin d’une tierce personne pour être heureux. Mais nous en avons tellement besoin pour combler le vide de notre coeur. Je ne peux imaginer ma vie sans amour.

Et puis si ce n’est cette moitié, qui sera là jusqu’au dernier jour ?! On a beau être bien entouré, avoir des tas d’activités cela ne sera probablement jamais la même chose. Et on rentrera chaque soir chez soit affronter le vide.

Je ne m’étais jamais rendu compte, avant d’écrire ces quelques lignes, de ce poids et de ce vide à la fois que peuvent ressentir ces personnes vieillissant seules. Ces personnes abandonnées par leurs proches. Contraintes d’avancer jour après jour avec cette douleur… Rien que de m’imaginer à leur place me glace le sang. J’en serais incapable.

J’ai peur de vieillir seule !!!!!

image

Mal aimée ou pas aimée du tout …

[ Attention je vais me plaindre ENCORE ]

Je pensais que ce sentiment allait disparaître avec le temps, mais il faut que je m’en fasse une raison : il me poursuivra toute ma vie. Certes on ne peut pas plaire à tout le monde, cependant une même question revient sans cesse : pourquoi ?!

Depuis mon enfance, j’ai toujours été mise à l’écart parfois même moquée. Était-ce à cause de mes « grands yeux » comme beaucoup disaient ?! Ou car je n’avais pas les mêmes centres d’intérêt ?! Ou encore car je ne suivais pas le « mouvement » ?!

À l’université ce sentiment me quitta et pour plusieurs années encore. Jusqu’à ce que j’aille vivre au pays de mes origines et rencontra …. (biiip). Dès lors je remarquais, qu’il ne m’était pas du tout facile de me faire des amis. D’ailleurs je ne m’en fis aucuns. Je voyais dans les regards et les attitudes de ses amis/connaissances à lui que je ne leur plaisais pas. D’ailleurs rapidement je m’en fis des ennemis. Pourquoi ?! Peut-Être car je n’ai pas du tout les mêmes principes qu’eux (ou je dirais plutôt car j’en ai MOI)?! Ou peut-être car je ne suis pas du genre à m’écraser quand quelque chose ne me plait pas ?! En tout cas la « Petite Française » comme il m’appelait, ne doit pas du tout leur manquer.

Puis arrivée en Suisse. Pays inconnu. Des premières connaissances avec qui tout ce passait bien. Et… Et CE boulot, où je suis actuellement. Le schéma recommence. Je pensais m’être plus ou moins bien intégrée dans ce petit groupe, mais depuis quelques jours/semaines je remarque que les regards et attitudes changent… Pourquoi ?! Oui Pourquoi ?! Je n’ai pas changé depuis le début. Serait-ce car je n’ai pas le même humour ?! Car je ne suis pas aussi coincée ?! Car quand j’ai quelque chose à dire je le dis en face et ne rigole pas dans mon coin comme une gamine de 15 ans ?! Je cherche à comprendre… mais en vain… puis tant pis…

Tout ça pour vous dire que cela m’attriste par moment de me sentir non aimée ou rejetée. J’aimerais que tout se passe bien, mais comme dit plus haut, on ne peut pas plaire à tout le monde puis ce n’est pas non plus comme si je ne plaisais à personne…

« Celui qui est l’ami de tout le monde, est l’ami de personne »

mal aimée, non aimée

Facebook